7 conseils pour que votre chien aboie moins ou cesse d’aboyer au moindre bruit

conseil pour que son chien arrête d'aboyer

Voici une liste de six techniques qui peuvent aider à réduire les aboiements de votre chien ou chiot. Bien qu’elles puissent toutes être efficaces, vous ne devez pas vous attendre à des résultats miraculeux du jour au lendemain et ce qui peut fonctionner pour votre chiot peut ne pas fonctionner pour un autre chien.

Plus votre chien a longtemps pratiqué le comportement d’aboiement, plus il lui faudra de temps pour développer d’autres moyens de communication ou pour se désensibiliser aux choses qui provoquent ses aboiements actuels. Il est essentiel de comprendre pourquoi votre chien aboie pour pouvoir choisir les techniques qui conviennent le mieux à votre situation particulière.

N’oubliez jamais de garder ces conseils à l’esprit lors du dressage :

  • Crier sur votre chien pour qu’il se taise ne réduira pas ses aboiements. L’objectif est d’identifier la raison pour laquelle votre chien aboie, puis de lui donner un autre moyen de communiquer ou de supprimer le stimulus qui l’incite à aboyer.
  • Faites en sorte que vos séances de dressage soient positives et optimistes. L’aboiement est un élément tout à fait normal des outils de communication de votre chien.
  • Soyez cohérent afin de ne pas perturber votre chien. Si tous les membres de votre foyer sont sur la même longueur d’onde, les résultats seront plus rapides.

Conseil n°1 : La prévention avant tout

Que vous veniez d’adopter un nouveau chien adulte ou que vous en soyez à votre première semaine avec un nouveau chiot, le fait de garder votre chien occupé et de lui faire faire de l’exercice contribuera à réduire les aboiements et à les empêcher de se produire.

Remarquez les raisons pour lesquelles votre chien ou votre chiot aboie et utilisez les conseils ci-dessous pour réduire la fréquence des aboiements. L’aboiement est un comportement normal chez le chien et les chiots n’y échapperont pas en grandissant, mais vous pouvez prendre des mesures positives pour le réduire et apprendre à votre chien d’autres moyens de communication.

L’aboiement peut être un outil très important pour apprendre ce qui effraie votre chien ou le met mal à l’aise. N’oubliez pas que votre rôle en tant que parent d’animaux est de défendre votre chien, ce qui signifie ne pas le mettre dans des situations qui le stressent excessivement. Si votre chien aboie sans cesse, il essaie de vous dire qu’il a un besoin non satisfait ou qu’il doit être retiré d’une situation effrayante ou accablante.

Conseil n°2 : Supprimer la source de l’aboiement

Votre chien reçoit une sorte de récompense lorsqu’il aboie. Sinon, il ne le ferait pas. Déterminez ce qui l’incite à aboyer et efforcez-vous de supprimer cette récompense.

Quoi faire quand son chien aboie pour sortir ?

Si votre chien aboie lorsqu’il a besoin de sortir, apprenez-lui à faire tinter une cloche à la porte. Vous pouvez commencer par l’amener à la cloche et lui donner une friandise lorsqu’il la touche. Petit à petit, demandez-lui de faire sonner la cloche avant de sortir pour aller faire ses besoins.

Comment réagir quand son chien aboie sur les passants ?

S’il aboie sur les personnes ou les animaux qui passent devant la fenêtre du salon, gérez ce comportement en fermant les rideaux ou en mettant votre chien dans une autre pièce.

Conseil n°3 : Ignorer les aboiements

Si vous pensez que votre chien aboie simplement pour attirer votre attention, essayez de l’ignorer. Un exercice régulier et l’utilisation de jouets puzzle peuvent occuper votre chien pendant un appel professionnel ou lorsque vous regardez la télévision. Il est plus facile d’empêcher votre chien d’aboyer – en le fatiguant ou en lui donnant quelque chose à faire – que d’essayer de le faire cesser d’aboyer.

Si vous utilisez une cage ou une pièce fermée lorsque vous quittez la maison ou que vous recevez des visiteurs, veillez à ne pas laisser votre chien sortir de la pièce ou de la cage lorsqu’il aboie.

Encore une fois, l’utilisation de jouets puzzle et un exercice suffisant avant qu’il ne soit confiné peuvent vraiment réduire ses aboiements. S’il aboie, attendez qu’il s’arrête, ne serait-ce qu’une seconde, pour ouvrir la porte ou la barrière de la cage ou pour le récompenser avec une friandise ou un nouveau jouet puzzle.

Au fur et à mesure qu’il comprend qu’il obtient une friandise s’il se tait, augmentez le temps pendant lequel il doit rester silencieux avant d’être récompensé.

Restez amusant en variant le temps. Récompensez-le parfois après cinq secondes, puis après 12 secondes, puis après trois secondes, puis après 20 secondes et ainsi de suite.

Conseil n°4 : Désensibiliser son chien au stimulus

Si votre chien aboie à des déclencheurs spécifiques, habituez-le progressivement à ce qui le pousse à aboyer. Commencez par placer le stimulus (la chose qui le fait aboyer) à une certaine distance.

Il doit être suffisamment éloigné pour qu’il n’aboie pas lorsqu’il le voit. Donnez-lui beaucoup de bonnes friandises s’il garde le contact visuel avec vous et n’aboie pas. Rapprochez le stimulus un peu plus près (peut-être aussi peu que quelques centimètres pour commencer) et donnez-lui des friandises. Si votre chien commence à aboyer, c’est que vous vous êtes trop approché du stimulus.

Ne soyez pas avare de friandises. Par exemple, si vous devez passer à côté d’un autre chien lors de votre promenade, gardez quelques friandises dans votre main et donnez-les constamment pendant que vous passez rapidement à côté de l’autre chien, puis arrêtez lorsque la distance entre votre chien et l’autre chien est suffisante.

Conseil n°5 : Inciter son chien à adopter un comportement incompatible avec les aboiements

Lorsque votre chien commence à aboyer, demandez-lui de faire quelque chose d’incompatible avec les aboiements. Apprenez à votre chien à réagir aux stimuli d’aboiement par quelque chose qui l’empêche d’aboyer, comme se coucher sur son lit.

Conseil n°6 : Faire en sorte que son chien soit fatigué

Veillez à ce que votre chien fasse suffisamment d’exercice physique et mental chaque jour. Un chien fatigué est un chien qui a moins tendance à aboyer par ennui ou par frustration. En fonction de son âge et de son état de santé, votre chien peut avoir besoin de plusieurs longues promenades, d’une bonne partie de chasse à la balle et de jouets interactifs.

Conseil n°7 : Contacter un dresseur professionnel de chien

Si vous pensez que votre chien aboie de manière réactive contre des étrangers, des membres de la famille ou d’autres chiens, ou si les conseils précédemment donnés s’avèrent infructueux, envisagez de demander l’aide d’un dresseur de chiens professionnel certifié. Mais n’oubliez pas que certaines races de chiens sont plus sujettes aux aboiements que d’autres.

Rédigé par Maxime

Maxime est un rédacteur vivant à Nancy et un ancien élève de l'ESAV. Il possède un animal de compagnie depuis l'âge de trois ans et a commencé à toiletter des chiens en 2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.